Notre métier

CONSEIL, FORMATION, INFORMATION : Passez simplement à la prévention.

Pour mener à bien ses missions de conseil, formation et information et pour aider les entreprises dans leur démarche de prévention, l'OPPBTP a mis en place des actions et des moyens concrets, simples et adaptés au secteur du BTP,

Conseil

L’OPPBTP propose aux entreprises du BTP une gamme étendue d’outils pratiques, notamment d’analyse et d’évaluation des risques, pour leur permettre d'améliorer leur niveau de prévention. Un effort de sensibilisation est mené auprès des PME/TPE : nombre d’entre elles ignorent encore qu’elles peuvent bénéficier gratuitement des conseils de l’Organisme.

Comment profiter des services de votre conseiller OPPBTP ?

Votre conseiller

Un réseau national d’experts qualifiés

200 conseillers en prévention, ingénieurs et techniciens ainsi que des médecins-conseils, allient une parfaite connaissance du BTP à une écoute attentive de vos besoins.

Votre conseiller en prévention : aide personnalisée et démarche facilitée

Il met son expertise à votre service : état des lieux, études et conseils techniques, diagnostics, recommandations d’actions… et vous accompagne tout au long de votre démarche de prévention.

Comment profiter de ses services ?

  • Un simple appel téléphonique à votre agence locale.
  • Un rendez-vous dans vos locaux ou sur l’un de vos chantiers pour étudier ensemble votre demande.
  • Un état des lieux permettant d’évaluer les risques.

Objectif : construire votre démarche d’amélioration de la prévention des risques autour des actions que vous souhaitez mener et pour lesquelles votre conseiller vous apportera son aide.

A NOTER
- La phase de diagnostic est due par le conseiller au titre de la cotisation versée à l’Organisme : visites de chantier, analyses, conseils…
- Les formations et prestations spécifiques de l’OPPBTP selon les actions que vous voulez engager font l’objet d’un devis précis avant tout engagement.

Comment réaliser un premier bilan prévention dans votre entreprise ?

Problématique

En 2011, un tiers des dirigeants d’entreprise de moins de 10 salariés n'avait pas rédigé de document unique, perçu comme une formalité administrative fastidieuse.

Outil adapté

Notre métier

L’OPPBTP propose aux très petites entreprises (TPE), PREVAL, un outil simple et rapide, pour les aider dans leur démarche de prévention et dans la rédaction de leur document unique.
Cette analyse simplifiée des risques a lieu sur le lieu de travail, elle est effectuée par le chef d’entreprise avec un conseiller de l’OPPBTP et dure deux heures.

Étapes de la démarche

  • Accompagné d’un conseiller de l’OPPBTP, le chef d’entreprise analyse son chantier selon cinq paramètres : le milieu, la méthode, le matériel, les matériaux et la main-d’œuvre.
  • Une fois les risques identifiés, le conseiller conclut l’observation par la restitution verbale et immédiate au chef d’entreprise des trois points forts et des trois points à améliorer sur le chantier. Les risques identifiés permettent la rédaction du document unique.
  • Ils élaborent ensuite, de manière consensuelle, un choix de trois pistes d’actions concrètes et élémentaires. Le chef d’entreprise, qui s’engage à les mettre en œuvre dans un délai de trois mois, a ainsi un premier plan d’action simple à sa portée.

Comment entreprendre une démarche durable de prévention ?

Entrez dans la Démarche de progrès pour installer durablement la prévention dans votre entreprise.

Outil

Pour aider les entreprises du BTP à installer durablement la prévention dans leur entreprise, l’OPPBTP met à leur disposition une méthode simple et progressive, la Démarche de progrès. Organisée en plusieurs étapes (la demande, le pré-diagnostic, l'évaluation des risques, la restitution, l'élaboration des objectifs, le Contrat de progrès et le bilan annuel), elle repose sur un ensemble d'outils ainsi qu’un accompagnement personnalisé.

La démarche

  • Évaluation des risques

Prediag

Un diagnostic sécurité est réalisé par l’OPPBTP avec le chef d’entreprise grâce à deux outils gratuits :

PREDIAG : pré-diagnostic sécurité, qui permet d'évaluer le niveau de prévention de l'entreprise, selon dix thèmes clés, en fonction de sa taille et de son secteur d’activité.

PRECHAN : diagnostic complet du chantier ou de l’atelier.

  • Restitution

Ces diagnostics permettent d’élaborer un tableau de bord récapitulatif faisant apparaître les 10 points forts et les 10 points faibles de l’entreprise. Il est présenté aux chefs d’entreprise avec des propositions d’amélioration en matière de prévention.

  • Élaboration des objectifs
Notre métier

Sur la base des résultats présentés, l’entreprise peut identifier les actions prioritaires à mener pour améliorer son niveau de prévention : méthodes, équipements de travail, formation, etc.
Elle désigne alors un correspondant prévention chargé du suivi du plan d'action : il est l'interlocuteur de l'OPPBTP.

  • Engagement dans un Contrat de progrès

L’entreprise peut alors signer avec l’OPPBTP un Contrat de progrès pour mettre en place son plan d'action et être accompagnée par l'OPPBTP dans sa mise en œuvre.
Établi pour une année, il inclut un suivi périodique et un bilan de fin de contrat. Il peut être reconduit avec de nouveaux objectifs ou des objectifs complémentaires.

L’OPPBTP propose aux entreprises ayant signé un Contrat de progrès un programme d’actions adaptées, quantifiées et planifiées (plans ciblés de formation et d’information, points de rencontre...) de faire périodiquement le bilan.

Les objectifs sont définis en fonction du rythme d'évolution de l'entreprise, pour l'amener progressivement à adopter un état d'esprit et des réflexes prévention à tous les niveaux de la hiérarchie.
Il s'agit d’institutionnaliser ces mesures et de faire en sorte qu’elles deviennent des bonnes pratiques de prévention.
L‘évaluation des évolutions à court et à moyen terme permet de valoriser les progrès réalisés, d’engager éventuellement de nouvelles actions correctives et, finalement, d’amener l’entreprise à un meilleur niveau de prévention.

C’est une approche très pragmatique. 2 450 contrats ont été signés en trois ans.

 

Si...

  • vous êtes une entreprise du BTP de moins de 50 salariés...
  • vous avez signé un contrat de progrès avec l'OPPBTP ou vous vous êtes engagé dans des actions de prévention à travers l’outil ADAPT (Aide à la démarche d'amélioration des situations et des postes de travail) de l’OPPBTP.
  • vous souhaitez acquérir des équipements (1) dits de "protection collective" rentrant dans l'une des catégories suivantes :
    - équipements mobiles d'hygiène tels que roulottes de chantier, unités mobiles de décontamination incluses;
    - engins mécaniques d'aide à la manutention chantier ou atelier ;
    - monte-matériaux pour chantier ;
    - PEMP (plates-formes élévatrices mobiles de personnel) ;
    - échafaudages à montage et démontage en sécurité (MDS) ;
    - systèmes d'aspiration des poussières nocives (bois, pierre, métaux...). Sont exclus les aspirateurs industriels individuels ;
    - autres matériels d’aménagement de poste de travail (y compris aménagement de véhicules).

L'OPPBTP et BTP Banque vous offrent la possibilité de bénéficier d'un prêt allant de 3 000 à 30 000 € HT à un taux bonifié de 1 %, sur une durée de remboursement de 12 à 36 mois (2).

Consulter la FAQ
Pour avoir plus de renseignements sur ce prêt, contactez votre conseiller OPPBTP.

 

  • Bilan annuel

Un an après la signature du contrat, l’OPPBTP remet à l’entreprise une attestation spécifiant son niveau de prévention. Le correspondant prévention assurera en interne le suivi du Contrat de progrès.

Comment accueillir un nouveau salarié ?

Problématique

Diana_livret

Chaque année, le BTP accueille quelque 250 000 nouveaux collaborateurs, dont près des deux tiers n’ont jamais travaillé dans le secteur. Il s’agit d’une population vulnérable : quatre accidents sur dix surviennent dans les premiers jours de travail.

Outil

Pour aider les entrepreneurs à organiser l’arrivée d’un nouveau compagnon, l’OPPBTP propose l’outil DIANA-BTP, une Démarche d’intégration et d’accueil des nouveaux arrivants.

Contenu

Diana_affiche

Le dispositif DIANA-BTP se décline en plusieurs outils à destination du nouvel arrivant (salarié, apprentis) et de l’accueillant :

  • La formation obligatoire « Accueillir les nouveaux arrivants » s’adresse à l’encadrement. Elle aborde, de manière concrète et interactive, les aspects humains, techniques, administratifs et réglementaires liés à l’accueil des nouveaux arrivants.
  • Les coffrets d’accueil métier comprennent le livret de l’accueillant, de l’accueilli, un test de connaissances en prévention, une affiche illustrant les bonnes pratiques du métier. Ils sont déclinés pour les métiers suivants : maçon, couvreur, peintre, électricien.
  • Les fiches d’accueil pour les apprentis et les maîtres d’apprentissage déclinées par métier (maçonnerie, finitions, métallerie, charpente-couverture, plomberie-chauffage, électricité, menuiserie et travaux publics), présentent sous forme de dessin les principaux risques et donnent des solutions de prévention.

La problématique de l’accueil est traitée par métier sur preventionbtp.fr

Comment accompagner les CHSCT ?

Problématique

Notre métier

La loi du 23 décembre 1982 a rendu obligatoire la constitution de CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) dans les entreprises de 50 salariés et plus, notamment dans le BTP.
Cette fiche a pour but d’informer les professionnels sur les dispositions relatives à la constitution, au fonctionnement et aux missions de ces comités.
Le CHSCT est une institution représentative du personnel dotée de pouvoirs délibératifs pour l’ensemble des questions de santé, de sécurité et de conditions de travail qui se posent au sein d’un établissement.

Consultez la fiche prévention

Outil

L’OPPBTP crée une démarche d’accompagnement pour les CHSCT afin de mettre en place des actions concertées avec ses membres.

Contenu

L’OPPBTP propose 4 formations CHSCT, dont 3 obligatoires :

  • Exercer le mandat de membre de CHSCT. Formation disponible pour les entreprises de plus de 300 salariés (5 jours) et de moins de 300 salariés (3 jours).
  • Actualiser ses connaissances de membre de CHSCT (3 jours).
  • Présider un CHSCT (facultative - 2 jours).

Des outils d’accompagnement des CHSCT disponibles en ligne sur www.preventionbtp.fr 

Accompagnement_CHSCT

L’OPPBTP propose, en complément des démarches d’accompagnement de CHSCT, des outils d’accompagnements destinés aux membres du CHSCT :

Comment maintenir vos salariés en bonne santé et réduire les tâches pénible ?

Problématique

penebilite_Adapt

Dans le BTP, l’accord de branche signé en décembre 2011 souligne le caractère physiquement exigeant des métiers avec des risques d’usure professionnelle et propose une véritable politique de prévention. Pour engager des actions sur le terrain, de nombreuses solutions  existent.

Outil

L’OPPBTP propose aux entreprises un accompagnement personnalisé pour comprendre les enjeux de la pénibilité, pour analyser et évaluer les facteurs de pénibilité, pour agir et mettre en œuvre des plans d’action de prévention

Étapes de la démarche

Notre métier

ADAPT (Aide à la démarche d’amélioration des postes de travail) : gamme complète d’outils pour aider les entreprises dans la prévention de la pénibilité et l'amélioration des conditions de travail dans le BTP

  • Agir : L'offre ADAPT-BTP pénibilité

ADAPT-info pénibilité : informer, sensibiliser les entreprises.

Session d'information et de sensibilisation de 2 heures pour les dirigeants et les opérateurs.

Information des chefs d’entreprise, des artisans
ADAPT-INFO  chef d'entreprise (réf. SS07)
Objectifs : prendre connaissance de la loi et de l'accord de branche, appréhender les facteurs de pénibilité, mesurer les enjeux pour les salariés et l’entreprise à moyen terme, s’informer sur les moyens d'action.

Sensibilisation des opérateurs
ADAPT-INFO  opérateurs (réf. SS08)
Objectifs : savoir reconnaitre les risques à effets différés dans les situations de travail , appréhender le fonctionnement  du corps humain (biomécanique, physiologique), découvrir des solutions concrètes de prévention.

ADAPT-métiers pénibilité : conseiller les entreprises.

Une formation-action qui réunit le chef d’entreprise et ses équipes, encadrés par le conseiller OPPBTP, pour réfléchir sur leurs situations de travail et déterminer ensemble 2 ou 3 actions de prévention.

Objectifs : 

  • Observer et analyser les situations de travail du métier,
  • Faire le lien avec les pathologies éventuelles,
  • Réfléchir et échanger sur des pistes d’améliorations des conditions du travail.

Session basée sur des vidéos et des photos de cas réels, pédagogie interactive et participative, jeux de cartes, …
12 métiers disponibles : maçon, plaquiste, électricien, couvreur, carreleur, canalisateur, peintre, plombier, menuisier, charpentier, solier-moquettiste, étancheur.

ADAPT-BTP pénibilité : accompagner les entreprises.

Une démarche opérationnelle menée dans l’entreprise par le référent ADAPT et le conseiller de l’OPPBTP.

Objectifs : identifier les risques à effets différés  dans les situations de travail  et former l’encadrement et les opérateurs  au repérage et à la maitrise des risques pour que chacun participe efficacement à l'amélioration des conditions de travail.

Une démarche en 7 étapes :

  •  Analyse de la demande.
  •  Engagement du chef d'entreprise.
  •  Etat des lieux, analyse des situations de travail.
  •  Formation-action des opérateurs, identification de pistes (2 j).
  •  Formation-action de l'encadrement, identification de pistes (1 j).
  •  Restitution des pistes d'amélioration.
  •  Elaboration et suivi du plan d'action.

Session basée sur l'observation et l'analyse de situations de travail de l'entreprise, et une réflexion organisationnelle collective.

Comment évaluer les risques dans votre entreprise ?

Obligation légale

Notre métier

Depuis 2002, toutes les entreprises, quelles que soient leur taille et leur activité, doivent identifier et évaluer l’ensemble des risques auxquels sont exposés leurs salariés. Ces risques sont répertoriés dans un document, véritable manuel des risques professionnels spécifiques de l’entreprise : le document unique (DU).

Des actions de prévention doivent être proposées pour faire face à chaque risque. La mise à jour du document unique doit être faite tous les ans et intégrer les évolutions techniques et organisationnelles de l’entreprise, susceptibles d’influer sur la sécurité des personnes.

Outil de référence

L’OPPBTP a développé un outil en ligne d’aide à la rédaction du DU, inspiré de la méthode d'analyse et d'évaluation des risques professionnels MAEVA-BTP devenue la référence pour l'évaluation des risques dans le bâtiment et les travaux publics.

Les situations de travail sont des situations courantes liée à la réalisation de travaux de construction et pouvant présenter des effets immédiats (accidents,..) ou des effets à long terme (maladie,….) sur la santé.
Une situation de travail peut être à l’origine de plusieurs risques différents (ex : réalisation de murs maçonnés/risques associés : chutes de hauteur, effondrement, atteinte de troubles musculo-squelettiques TMS).
La méthode prend en compte des binômes situation de travail/risques associés auxquels l’OPPBTP a affecté un niveau de danger potentiel parmi les quatre suivants :

  • Pas d’arrêt de travail, effet limité sur la santé.
  • Possibilité d’arrêt de travail, pas de restriction d’aptitude.
  • Arrêt de travail, possibilité d’effets irréversibles pour la santé, d’incapacité ou d’inaptitude.
  • Risque mortel.

L’évaluation des risques est la probabilité de survenue d’un dommage lié à un risque associé, elle dépend de la fréquence d'exposition des salariés à la situation de travail et des mesures de prévention mises en place vis-à-vis de cette situation.
La méthode consiste donc pour chaque situation sélectionnée :

  • à définir leur fréquence d’exposition ;
  • à sélectionner les risques correspondant parmi les risques proposés ;
  • à évaluer les mesures de prévention en place.

La fréquence d'exposition s'apprécie par rapport à chaque situation de travail selon une exposition permanente (une à plusieurs fois par jour), fréquente (une à plusieurs fois par semaine), intermittente (une à plusieurs fois par mois),  ou occasionnelle (une à plusieurs fois par an).

Les mesures de prévention sont déterminées selon des affirmations concernant 3 axes de prévention, la formation ou sensibilisation de vos salariés, les modes opératoires et les équipements (matériels, matériaux…).
On peut considérer que cocher bon aux 3 axes sous-entend pour la prévention du risque :

  • que les salariés y compris les CDD concernés par cette situation ont été formés ;
  • qu’il existe un mode opératoire connu et respecté par tous ;
  • que vous mettez à disposition des équipements de protection et des protections collectives ou individuelles adaptés et que vous vous assurez de leur utilisation.

Le programme détermine alors un coefficient de prévention (coefficient d’amélioration) qui rentre en compte dans le calcul de l’évaluation finale. Celle-ci se présente classée en 3 priorités d’action :

  1. A traiter en urgence.
  2. A traiter à moyen terme.
  3. A traiter à plus long terme.

Il s’agit de priorités proposées par le programme, le chef d’entreprise restant maitre de ses actions de prévention.

 

Connectez-vous à votre espace e-prévention pour établir ce document en toute simplicité.

À la rencontre des petites entreprises

Notre métier

En 2011, encore un tiers des dirigeants d’entreprise de moins de 10 salariés n'avait toujours pas rédigé son document unique, perçu comme une formalité administrative fastidieuse. L’OPPBTP a noué un partenariat avec les organisations professionnelles pour informer les PME et TPE.
L'ensemble des partenaires s'est mobilisé pour accompagner 3 000 entreprises artisanales dans la réalisation ou la mise à jour de leur DU. L’action comprend une visite de chantier de deux heures environ. Deux sessions d’une demi-journée sont également prévues pour accompagner les participants dans l’élaboration du document.

Outil spécifique pour évaluer les risques chimiques

L’OPPBTP a conçu LARA-BTP, un logiciel de prévention pour aider les entreprises à évaluer les risques chimiques liés à l’utilisation des produits, à les utiliser en toute sécurité et à répondre aux obligations réglementaires.

La démarche LARA-BTP repose sur l’exploitation des étiquettes réglementaires et des conditions d'utilisation du produit fournies par l'utilisateur. L'évaluation du risque chimique se fait produit par produit.

  • Saisie des données de l’étiquette

Renseigner les éléments descriptifs de la dangerosité du produit à partir des informations de l'étiquette.

  • Conditions d’utilisation

Renseigner les conditions d'utilisation du produit selon le mode d’application (mécanique ou manuel), la fréquence d’utilisation, le type de chantier, l’inflammabilité et la santé.

  • Conseils

Prendre connaissance des conseils établis à partir des informations saisies précédemment.

  • Évaluation du risque

Prendre en compte les mesures de prévention déjà mises en œuvre pour chaque condition d'utilisation du produit en référence aux conseils fournis.
Évaluer le risque chimique selon les volets inflammabilité et santé.
Cette démarche aboutit à l’établissement du document unique.

  • Plan d’action

Effectuer des simulations d'amélioration de la prévention du risque chimique en intervenant sur les conditions d'utilisation et sur l'évaluation.
Élaborer et gérer le plan d’action pour le produit.

Comment échanger sur la prévention ?

L’OPPBTP propose aux entreprises de rejoindre un club de professionnels du BTP, CAP Prévention (Club avenir prévention). Il réunit trois fois par an, les correspondants prévention des entreprises ayant suivi une Démarche de progrès. Destiné à prolonger la dynamique de cette démarche, le club a pour objet de permettre aux membres de partager des expériences, d’échanger des informations techniques et des pratiques de terrain et de s’informer sur les évolutions en matière de prévention.

Développer le partage d’expériences entre entreprises

Les réunions du club, organisées dans toute la France, à proximité des entreprises, ont lieu trois fois par an. D’une durée de deux heures, elles mobilisent une quinzaine de correspondants prévention.

En 2012, les trois sessions ont rassemblé 2 671 participants et concernaient les thèmes suivants :

  • risque chimique,
  • risque routier,
  • préparation de chantier.

En 2013, les thèmes retenus ont été : Désigner une personne compétente en prévention et protection dans l’entreprise ; La santé au travail ; Exposition au risque électrique.

Poursuivre les échanges

À l’issue de chaque réunion, une lettre nationale, résumant les échanges, est envoyée aux correspondants prévention.

Ces derniers reçoivent une carte de membre, qui leur permet de poursuivre les échanges sur un espace dédié en ligne.

Pour adhérer à ce réseau, contactez votre conseiller OPPBTP.

Rapport d’activité 2012

Découvrez le !

Encouragements, innovation et simplification de la prévention ; tels ont été les maîtres mots qui ont guidé l'ensemble de nos actions de conseil, de formation et d'information pour soutenir les professionnels du BTP en 2012.

Telechargez le pdf

La prévention en action

Les entreprises témoignent

La prévention en action

Retrouvez la nouvelle campagne de l'OPPBTP, 15 témoignages d'entreprises du BTP en démarche de prévention.

Contactez l'OPPBTP

Vous avez des questions ?

Démarche de prévention, matériel, réglementation... contactez votre conseiller ou les services de l'OPPBT (Éditions, Technique, Formation...).

Nous contacter

e-prévention

Pour simplifier la prévention dans votre entreprise, retrouvez l'ensemble des services en lignes proposés par l'OPPBTP.

Créer votre espace e-prévention